entete
Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox
 
Accueil | Devenir membre | Localisation | News | Membres du Club | Trombinoscope | Contact |Dons |
menu gauche
REUNION MENSUELLE

Réunion de février 2017
le samedi 18 à 14H00
Terrain de football
Rue des ecoles

5530 Purnode

ARCHIVES CRD
QSO de SECTION
Rapport des QSOs de section
Certificats de la section


Commémoration 14 - 18


Recherche d'Indicatifs

Indicatifs attribués
ASTRONOMIE
FRAPI

AGRAN a.s.b.l.
Les Phares
Les Iles
Le radioamateurisme
en montagne
CLUB
CARTE QSL
NAMUR
PROPAGATION
EPC
QUESTIONS ON3
LICENCE HAREC
CLUSTER JT65

Aide au programme
Le trafic en RTTY

Trafic en Mode Digital

La RTTY.

Dés le début, les inventeurs travaillant sur la mise au point du télégraphe se sont   ingéniés à réaliser une machine capable de transcrire automatiquement les messages reçus. Les premiers téléscripteurs (telex) utilisés par les radioamateurs étaient fabriqués par la société Teletype et de cela est né le mot RTTY (radio télétype) pour désigner cette classe d'émission de télégraphie automatique. Avec les machines anciennes il était d'usage de vérifier le bon fonctionnement des 5 moments en émettant deux lettres particulières : le "R" et le "Y". C'est de là que vient l'habitude de transmettre de longues suites de RYRYRY. La RTTY amateur, aussi appelé F1B est tel que nous l’utilisons aujourd’hui et suit toujours globalement les techniques utilisées dans les années 40.

La RTTY est émis en H.F. en utilisant la Modulation à déplacement en fréquence ( Frequency Shift Keying, FSK, en anglais ). On parle aussi de F1B, ceci peut être réalisé soit en utilisant directement l’oscillateur B.F. de l’émetteur, soit en utilisant le mode Blu inférieur en lui envoyant des tonalités basses fréquences à partir d’un modem.

Le décalage standart ou « shift » est de 170 Hz. Il correspond au décalage entre les fréquences TRAVAIL et REPOS ou « Mark/Space ».

La plupart des démodulateurs H.F. utilisent des fréquences B.F. de 2125 Hz (tonalité MARK ) et 2295 Hz ( tonalité SPACE ).

Aujourd’hui c’est l’ordinateur qui a remplacé cet machines bruyantes et une simple interface et une carte son suffisent pour émettre et recevoir la RTTY et bien d’autres modes digitaux.

Une interface très simple utilisée voilà pas encore bien longtemps était du type « hamcomm ».

De nos jours de nombreuses interfaces sont apparues de la plus simple ou le PTT commandé par la RS232 du PC sera assuré par un transistor du type 2N222….ou encore  cette interface qui protège les ports de votre PC par l’intermédiaire d’une isolation galvanique, pour les entrées et sorties de la carte son et le port série grâce a une commutation PTT par optocoupleur.

Il existe aussi différents models dans le commerce basés sur le même procédé.

Emission---Réception

J’ai besoin de……            1) un émetteur-récepteur  ( récepteur pour les SWL)

                                           2) un PC ( pas nécessaire le dernier Pentium de 3….GHz )

                                           3) une interface

                                           4) un programme de décodage

1. Le TX/RX ici aussi il n’est pas nécessaire d’avoir le dernier sorti de chez Pierre ou Jacques, celui que vous possédez fera très bien l’affaire ( bien sur les TX plus modern vous permette d’éliminer un peu le QRM et autres mais ce n’est pas notre but du moment).

Dans notre interface nous devons entrer :

-'>          la sortie HP du TX

-'>          le PTT du TX

-'>          la masse ( PTT,HP,Modulation en général ses masses sont communes)

-'>          l’entrée de modulation.

Dans certains TX, Kenwood,Icom…..on trouve a l’arrière de l’appareil une fiche din de 13 broches (ACC..) ou l’on retrouve les entrées que nous avons besoin. ( vérifier bien le brochage sur votre livre techniques de votre appareil).

Maitenant si votre TX ne dispose pas de cette fameuse fiche, rien n’est perdu, il y a un micro, il vous suffira de câbler une nouvelle fiche avec les data demandés.

La seule différence entre ses deux montages est que dans le premier cas votre montage est a demeure et aussi la sortie HP reste a niveau constant quelque soit le niveau du pot de sortie HP. Si vous faite une liaison par la fiche PTT, bien sur vous devrez retiré votre micro pour faire le changement et aussi………vous devrez prendre la sortie HP a l’arrière de votre TX, il vous faudra régler le niveau du pot HP a un niveau convenable pour ne pas saturé votre émission et provoquer des distorsions et aussi perturber vos voisins de fréquences.

- les programmes utilisés :

Personnellement je ne peux vous parlez que de deux programmes que j’utilise régulièrement, il en existe beaucoup d’autres.

Deux retiennent mon intensions : MMTTY : http://hamsoft.ca/pages/mmtty.php

"Mako" JE3HHT nous propose l'incontournable logiciel de trafic MMTTY, pour Windows 95/98/Me/NT/XP ce logiciel utilise votre carte son, en un mot ce programme est Parfait! et en plus GRATUIT!!!

Assez simple dans son utilisation, plusieurs macros sont disponibles, il garde en mémoires sur votre disque dur et au jour le jour les émissions et réceptions que vous avez faites, très utile parfois…

Usage très facile aussi en mode contest.

Programme en shareware donc payant.

Magnifique programme, attention quand même pour en profiter entièrement le PC doit être du Type Pentium II 266MHz et je dirais 128 Mram ( je parle pour les versions MixW 2.12 à 2.16 je n’ai pas essayé les versions précédente).

Le programme aussi est très complet il gère tous les modes digitaux :PSK, RTTY, SSTV et bien d’autres, il peut vous servir de logbook, a l’entrée d’un indicatif il vous donnera la direction que doit être dirigée votre beam et aussi les Km qui vous séparent de votre correspondant, si vous disposez du CD RAC et bien sur si votre correspondant est inscrit, le prénom et QTH vont s’inscrire automatique sur votre écran.

Le PSK

C'est G3PLX en s'appuyant sur les travaux de SP9VRC qui a inventé le PSK31. Ceci est tout récent puisque ces évènements remontent à 1997, nous avons donc affaire à un mode de transmission tout neuf.

Premier programme pour PC/Win9x: psk31sbw par G3PLX, décembre 1998.

Définition du PSK : Technologie de transmission de données via modem s'appuyant sur l'accompagnement de la porteuse par un signal de synchronisation.

Le signal est composé de deux fréquences de 1200 et 2400hz, et de quatre phases de 0, 90, 180, et 270 degrés ce qui autorise l'envoi de deux bits à la fois.

Pourquoi le développement du PSK31 ?
- Facile à utiliser
- Plus robuste que la RTTY
- Faible largeur de bande

l'>       vitesse de transmission: 31.25 bps

l'>       largeur de bande: 31.25 Hz

l'>       Performant même lorsque le rapport S/N est faible

L' atout majeur du PSK31 est une efficacité redoutable dans le bruit, il vous arrivera certainement de voir des caractères cohérents s'afficher sur l'écran en discernant à peine auditivement la sation écoutée, c'est très impressionnant. On peut transmettre des fichiers "texte" c'est très simple ce qui peut rendre de nombreux services dans le cadre de nos activités. N'oublions pas toutefois que ce mode à les défauts de ses qualités.

IMPORTANT
Veillez à réduire votre puissance en émission, nous sommes en régime quasi-permanent, la puissance dissipée est importante, afin d'éviter un "coup de chaud" voire une fusion de vos précieux transistors finaux, réduisez la sortie à 1/4 de la puissance maximale.
Même ordre d'idée, n'utilisez pas de compresseur, préampli, speech processor ou autre accessoire qui n'aurait pour effet que de saturer l'entrée micro et élargir votre spectre.
Voici une procédure empirique de réglage du gain micro.

Les transceivers possèdent en général un système permettant d'ajuster la puissance de sortie sur porteuse (FM/CW). Réglez votre sortie à 25W. Passez en SSB (USB), mettez le gain micro à "0" puis sifflez en augmentant le gain micro. Vous noterez qu'à partir d'un certain point, la puissance n'augmente plus. A ce point revenez légèrement en arrière, vous êtes réglés.

Dans ce mode PSK nous utiliserons le même matériel que celui décrit pour la RTTY, le branchement de votre interface ne change pas, juste la recommandation ci-dessus concernant la puissance utilisée et le réglage de modulation.

Les programmes :

Digipan : http://www.digipan.net/

HamScope : http://www.qsl.net/hamscope/

MixW2..  :http://www.mixw.net/index.php?j=downloads

Et encore bien d’autres que les noms m’échappent pour l’instant et que je n’ai pas essayés.

La SSTV.

La sstv, cela signifie, Slow Scan T V, la télévision à balayage lent, cela permet aux utilisateurs de s'envoyer des images qu'ils ont tout d'abord préparées.

L'histoire de la SSTV commence en 1957 lorsque Copthorne MacDonald
(OM (radio-amateur) depuis 1951 et étudiant à l'école d'ingénieurs de l'université du Kentucky) feuillette le Bell System Technical Journal dans la bibliothèque de son école.
Copthorne propose un projet en 1958 au concours pour étudiants de l'American Institute of Electrical Engineers et remporte le premier prix.
La SSTV apparaît officieusement dans le monde des radioamateurs au travers des éditions d'Août et de Septembre 1958 du magazine QST (revue américaine radioamateur).
Il faudra attendre 1968 pour que la SSTV soit officiellement autorisée sur les bandes HF...

la SSTV, mode permettant la transmission d'images couleur fixes à l'aide de tranceivers, nécessitant donc une bande passante réduite de l'ordre de 3 kHz.
Evidemment, l'étroitesse de la bande passante allonge considérablement la durée de transmission (de quelques secondes à plusieurs minutes pour une image selon le protocole de transmission utilisé) et ne garantit pas une qualité d'image irréprochable

LES PROTOCOLES

Robot développé avec la gamme d'interfaces SSTV Robot (Californie)

Wraase développé avec la gamme d'interfaces Wraase (Allemagne)

Martin développé par l'Anglais Martin Emmerson G3OQD

Scottie développé par l'Ecossais Eddie Murphy GM3BSC

AVT développé par Ben Blish-Williams AA7AS (Montana)

De nouveaux protocoles ont vu le jour récemment, les modes P3, P5, P7 transmettent des images en haute résolution 640 X 480 pixels, quand aux modes HQ1, HQ2 ils transmettent des images en 90 et 112 secondes

Comme pour les autres modes décrit ci-dessus nous utiliserons le même matériel avec les mêmes prescriptions d’usage dans son emploi, et aussi sur le programme à utilisé, une brève recherche sur le Net vous fera découvrir la multitude de software consacré à la SSTV.

Les quelques qso que j’ai réalisés dans ce mode ont été réalisés avec MMSSTV de JE3HHT .

Petite parenthèse pour le final : la CW : ici non plus je ne suis pas un grand adepte de ce mode, mais juste pour vous signaler que le programme MixW2.. permet suivant +/- le QRM de la fréquence de décodé les signaux CW et aussi suivant le câblage de votre interface de passé en émission CW.

J’espère peut-être vous retrouvez très prochainement sur l’un ou l’autre de ces modes digitaux où je me trouve assez souvent.

Mes amitiés et 73’s

Frans de ON4LBN

MENU DROIT

PROPAGATION HF
Onde de sol
MUF et LUF
QSB
Long path - Short path
Ligne grise
CRD ON AIR


Coin Presse CRD

Articles

TECHNIQUE

Ethique et Procédure

Connectique, comment cabler
Modes Digitaux
Manuel français MixW 2
Dix commandements d'YL

RADIO



Alphabet Radio
Code Q
Les Abréviations Radio
Pays DXCC HF
Le Code Morse
Les States
Bandplaning HF
Bandplaning VHF
Les relais belges
Fréquence CTSCSS
La ligne Grise
QSL via CBA ???
A nos QSL Manager Flora Fauna

LES ANTENNES
Ground Plane
A radians inclinés
A trappes
La Deltaloop
La Deltaloop 2
Antenne pour espace réduit
Antenne TTFD-2
Antenne bibande coaxiale
144 Mhz Pocket Antenna
Antenne 80m grenier
Pocket Antenna par ON5BIP
LES LIENS RADIO


ON4KIR
ON4LAU
ON4LBN
ON4MBL - météo ON4RAC
ON6GMT
ON7RY

CARTES RADIO

Afrique
Asie
Amérique du Nord
Amérique du Sud
Europe

LES RADIOAMATEURS ???
BELGIAN CASTLES AWARDS LIST
CLUB BOXE
DIPLOMES
U B A
INTERFACE CARTE SON
BROCANTE

VISITOR
free counters
PHOTOS LICENCE DE BASE
Licence de Base à CRD
ACTIVATIONS CLUB
CQ WW WPX Contest SSB 2012
Photos du FIELDDAY VHF
Log OT65L/P 24/07/10
SI TOUS LES GARS ...